Une multiplicité des parcours pour le développement professionnel des enseignants à Singapour (III). Le parcours à l’échelle de l’établissement.

Le parcours à l’échelle de l’établissement scolaire est la réponse apportée par les autorités de Singapour à la gestion des ressources humaines parmi les enseignants pour que les enseignants expérimentés connaissent une progression de carrière sans pour autant quitter la classe. Bien sûr, l’attachement de la carrière à une rémunération au mérite demeure une question controversée parce qu’on ne sait pas très bien comment mesurer le mérite. Mais les autorités de Singapour ont quand même décidé de différencier les carrières des enseignants selon le mérite en leur proposant trois voies d’approfondissement de leur expertise : par l’enseignement, par l’occupation d’une fonction intermédiaire dans l’établissement, par une spécialisation professionnelle.

Chacune de ces voies comprend des niveaux toujours plus approfondis d’expertise et d’expérience dans un domaine particulier.

Par exemple, la voie « enseignement » s’adresse aux enseignants qui souhaitent de devenir des enseignants « exemplaires ». Ils peuvent ainsi aspirer à devenir des enseignants de « premier rang », puis des enseignants « leaders », et ensuite progresser vers le niveau de « maître enseignant ». Au fur et à mesure qu’ils avancent dans la voie de l’enseignement, ils assument des rôles de leadership au sein de leur école, en servant de guides et de mentors aux nouveaux enseignants ou à ceux qui ont besoin d’aide.

La voie du « leadership » est choisie par les enseignants qui souhaitent s’orienter vers des fonctions d’administration scolaire.il s’agit d’un cheminement qui peut les amener, au-delà du leadership dans les établissements, à des positions au niveau du ministère.

Enfin, le volet « spécialisé » s’adresse aux enseignants qui sont passionnés pour leur discipline et qui choisissent cette voie pour devenir un noyau solide de spécialistes ayant des connaissances et des compétences approfondies. Leur rôle professionnel peut aussi les amener au-delà de l’établissement jusqu’à l’administration centrale du ministère où ils peuvent participer à l’élaboration et à l’évaluation des programmes scolaires.

Cependant, c’est d’abord l’encadrement intermédiaire au sein de l’établissement qui est valorisé. Le gouvernement s’est engagé à augmenter le nombre des voies professionnalisantes à l’échelle des établissements en s’engagent à créer 1 500 postes supplémentaires.

Source: A. Lin Goodwin, Ee Ling Low & Pak Tee Ng (2015) Developing Teacher Leadership in Singapore: Multiple Pathways for Differentiated Journeys, The New Educator,11:2, 107-120, DOI: 10.1080/1547688X.2015.1026782

Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :