Réseaux d’établissements scolaires et communautés professionnelles à Singapour

Le ministère de l’éducation à Singapour encourage et soutient chaque établissement scolaire pour qu’il devienne une communauté d’apprentissage professionnel respectant les caractéristiques suivantes : un leadership partagé et accompagnateur, une vision scolaire, des missions, des valeurs et des buts, une orientation vers l’action et l’expérimentation, une forte culture de l’apprentissage et de l’enquête, une communauté fondée sur la confiance et l’engagement, et de bonnes conditions d’accompagnement.

Le cadre élaboré pour les communautés d’apprentissage professionnel se centre sur trois objectifs : améliorer l’apprentissage des élèves, construire une culture de la collaboration entre enseignants, prendre en charge quatre aspects des résultats des élèves en termes de responsabilité collective : qu’est-ce que nous attendons que nos élèves apprennent ? Comment saurons-nous qu’ils ont appris ? Comment répondrons-nous s’ils n’apprennent pas ? Comment répondrons-nous quand ils savent déjà ?

En 2010, le ministère de l’éducation a fait circuler dans tous les établissements ce cadre de référence ainsi qu’un kit de démarrage. Les établissements qui adoptent ce modèle constituent des groupes d’enseignants appelés « équipes apprenantes », avec l’objectif d’améliorer les pratiques d’enseignement par le développement de contenus scolaires et d’une pédagogie spécifique. Ces équipes ont le choix d’adopter un grand nombre d’outils ou de méthodes collaboratives, comme des « cercles apprenants », des recherches-action et études de la leçon.

Les établissements scolaires et les enseignants peuvent aussi adopter un « processus cyclique d’amélioration continue » qui comprend : l’usage des données pour identifier les besoins des élèves, l’étude et l’analyse de la recherche conduite par l’enseignant ou ses pairs, engagement dans une réflexion rigoureuse, l’usage des résultats de recherche et de l’expérience professionnelle pour faire les bons choix, l’expérimentation collaborative pour de nouvelles pratiques d’enseignement, le pilotage et l’évaluation de leur mise en œuvre, et la communication de l’information aux partenaires.

Les « équipes apprenantes » sont dirigées et accompagnées par une « équipe de coalition » comprenant le chef d’établissement et quatre cadres intermédiaires, dont le rôle est de fournir une direction aux « équipes apprenantes » en lien avec la vision de l’établissement, ses missions et ses valeurs, mais aussi les structures, processus et ressources appropriées pour construire une culture d’apprentissage dans l’établissement.

Les objectifs généraux sont d’améliorer les résultats des élèves et la réussite de tous. Le ministère accompagne sa documentation en soulignant que le succès de ces communautés d’apprentissage professionnel dépend de trois facteurs : une direction scolaire, une approche systémique, et une pédagogie approfondie.

 

En 2009, le ministère a piloté la mise en œuvre de ce modèle dans 51 établissements avec en 2010 une session organisée sur le retour d’expériences. Peu après, tous les établissements ont été encouragés à développer des communautés d’apprentissage professionnel et environ 2/3 des établissements, soit 360 d’entre eux, l’ont adopté par la suite.

 

Source : Hairon, S., & Dimmock, C. (2012). Singapore schools and professional learning communities: Teacher professional development and school leadership in an Asian hierarchical system. Educational Review64(4), 405-424.