Pékin : les clubs pour les élèves dans l’enseignement secondaire.

Ces clubs pour les élèves existent surtout au niveau du collège et après. Ils proposent une large gamme d’activités qui vont des arts au sport en passant par différents loisirs comme par exemple la sculpture. Dans les écoles chinoises, le club des élèves correspond à une organisation communautaire créée pour développer les connaissances, la pratique, et le partage de ressources, améliorer les compétences et le développement de soi. Un enseignant et des élèves se joignent volontairement à travers une procédure d’inscription à partir de leurs intérêts, loisirs et sensibilités.  Ces clubs sont gérés par les enseignants à partir des ressources de l’école. Il existe plusieurs types de club.  Ceux qui développent la culture et les arts pour améliorer le potentiel des élèves notamment dans la lecture et l’écriture comme la calligraphie, la peinture, le chant, la danse, la musique avec orchestre, la récitation, la sculpture, le théâtre. D’autres clubs se centrent sur la science et la technologie à travers des olympiades mathématiques, de l’astronomie, de la géographie, du modélisme, du dessin assisté par ordinateur. D’autres activités correspondent au sport ou des loisirs comme le football, ping-pong, basket, gymnastique, arts martiaux, visionnage de film ou TV, cuisine, sculpture de l’argile, art de la cérémonie du thé. Les moins nombreus se centrent sur une tâche d’intérêt général comme par exemple la protection de l’environnement. Le sport ou d’autres activités peut donner lieu à l’organisation de compétitions entre écoles. D’autres activités prennent place parfois dans des projets relatifs aux contenus scolaire. Les clubs pour les élèves jouent un rôle important dans la construction de la culture de l’école et constitue un instrument irremplaçable dans l’amélioration de leurs connaissances, le renforcement de leur compétences pratiques, et la formation de leurs qualités morales. Les élèves eux-mêmes sont souvent enthousiastes pour rejoindre ses activités et cela se traduit par de meilleurs résultats scolaires, mais aussi une diminution des tensions liés à l’apprentissage dans un environnement compétitif et sélectif.

  • Source : Mingyuan Gu, Jiansheng Ma, Jun Teng, 2017, Portraits of Chinese Schools, Singapore, Springer.
Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :