Les communautés d’apprentissage professionnel à Singapour

Les communautés d’apprentissage professionnel sont des groupes d’individus qui partagent et questionnement leurs pratiques professionnelles de manière critique à travers un processus d’enquête collective, réflexive, collaborative orienté vers l’apprentissage et la réussite des élèves. La littérature de recherche internationale a démontré qu’il y avait une relation de cause à effet entre ces communautés professionnelles et l’amélioration de la réussite des élèves. Mais elles ont aussi un effet sur la qualité du travail des enseignants, leur moral, et le développement de leurs compétences comme de leurs pratiques professionnelles. Elles permettent enfin de modifier profondément les cultures professionnelles au sein des établissements scolaires.

A Singapour, dès 2009, une politique de développement des communautés d’apprentissage professionnel a été adoptée à partir de trois thèmes : « Nous aidons »,  » les enseignants sont inspirés »,  » nous sommes des professionnels ». « Nous aidons » rend compte de l’engagement de chacun au service de chaque élève, « Les enseignants sont inspirés » fait référence à la différence obtenue en termes d’apprentissage pour les élèves, « nous sommes des professionnels » correspond au développement d’une communauté d’apprentissage. L’idée est que les enseignants doivent « diriger » l’apprenant et les apprentissages pour aider le mieux les élèves à réussir mais aussi développer les compétences professionnelles de leurs collègues. Les communautés d’apprentissage professionnel ont pour but de faciliter le développement professionnel des enseignants mais aussi d’améliorer leur expertise dans les établissements scolaires et dans les classes. Une plate-forme collaborative et un réseau d’échanges ont été conçu pour faciliter ces interactions. Ils sont là pour faciliter la mutualisation des pratiques et relever les meilleures expériences dans les classes. Les enseignants décident par eux-mêmes des actions à engager pour résoudre les problèmes qui sont identifiés collectivement dans les contenus scolaires et la pédagogie dans la classe.

Chaque établissement scolaire est donc structuré en plusieurs équipes d’apprentissage professionnel lesquelles sont articulées à une communauté professionnelle plus large. Chaque équipe correspond à un niveau de scolarité ou à une discipline enseignée. Le modèle singapourien est centré sur « 3 grandes idées » : favoriser l’apprentissage des élèves, construire une culture de collaboration, se centrer sur les résultats des élèves. Il cherche aussi à répondre à 4 grandes question : Qu’est-ce que nous attentons que les élèves apprennent ? Comment savons nous qu’ils ont appris ? Comment répondons nous quand ils n’apprennent pas ? Comment répondons nous quand ils savent déjà ? Le modèle s’appuie aussi sur la direction d’établissement qui, aidée des professeurs principaux, et d’un responsable du développement professionnel, forment une « équipe coalisée » pour s’assurer que les structures, les processus et les ressources sont bien orientées au service d’une culture de l’apprentissage professionnel. Les équipes d’apprentissage professionnel ont la possibilité d’adopter une grande variété de méthodes ct d’outils collaboratifs allant des « cercles d’apprentissage » à l’observtion de la leçon en passant pas la recherche-action.

Source : Hairon S., Dimmock C. (2012) Singapore schools and professional learning communities : Teacher Professional Development and school leadership in an Asian hierarchical system », Educational Review, 64(4), 405-424