Le Ministère de l’éducation chinois déclare plusieurs règlements concernant les projets 985 et 211 obsolètes

Le Ministère de l’éducation chinois a publié sur son site officiel, un Notice du Ministère de l’éducation, de la Commission des diplômes du Conseil des affaires d’Etat et de la Commission d’Etat de la langue chinoise sur l’abrogation des règlements qui déclare 382 textes réglementaires obsolètes. Le journaliste a remarqué que parmi ces règlements, huit textes concernent les projets 985 et 211. Des experts de l’éducation chinoise se demandent si le Notice implique que les deux projets puissent être éventuellement annulés.

 

Les textes abrogés comportent notamment une Opinion sur la continuation du projet 985 de 2004, un Notice sur la publication du plan de la troisième phase du projet 211 de 2009 et une Opinion sur l’accélération de l’édification des universités de niveau mondial ou de niveau avancé de 2010. Cette dernière Opinion a été publié conjointement par le Ministère de l’éducation et le Ministère de la finance pour assurer les aides publiques ayant pour objet d’améliorer la compétitivité internationale des universités participant au projet 985.

 

En effet, la question sur l’annulation des projets 985 et 211 avait été posée dès 2014 et suscité de nombreux débats. En avril 2014, le président de l’Université Zhongnan a dit à ses collègues que « l’Etat envisage de terminer les projets 985 et 211 » dans une réunion au sein de son université. Cela avait entraîné des rumeurs sur Internet et un grand débat public qui ont obligé le Ministère de l’éducation à répondre qu’il ne voulait pas annuler les deux projets et envisageait seulement d’améliorer la structuration de l’enseignement supérieur.

 

Un professeur d’université anonyme a expliqué au journaliste pourquoi la question d’annulation des deux projets attire l’attention du public : la classification des universités a entrainé des inégalités qui mine l’éducation, d’une part, par une disproportion des ressources financières favorisant seulement les meilleures universités et, d’autre part, par une discrimination envers des diplômés des universités non participant aux projets 985 et 211.

 

Pendant les deux dernières années, les projets 985 et 211 étaient très peu mentionnés dans des différents textes officiels publiés par l’Etat, comme les Points important du travail du Ministère de l’éducation de 2015 qui n’a prévu aucune disposition sur ces projets. En revanche, le Plan général sur l’édification des universités et des disciplines du top niveau mondial publié par le Conseil des affaires de l’Etat à la fin de l’année 2015 a marqué le commencement d’un projet de « double top-niveau-mondial », qui envisage de pousser un certain nombre d’universités chinoises et de disciplines de différentes universités au premiers rangs mondiaux.

 

Le 28 juin 2016, le Ministère de l’éducation a répondu au journaliste de Beijing News que les différents projets y compris celui de 985 et de 211, la Plate-forme d’innovation des disciplines de haut niveau et l’Édification des disciplines importantes seront intégrés au projet de « double top-niveau-mondial ». Selon un officier du ministère, ce projet introduira un nouveau mécanisme d’allocation financière : les ressources allouées ne vont pas favoriser un certain nombre d’universités, mais prioriser le top des disciplines d’universités. En plus, il va établir un mécanisme éliminatoire qui exclura des universités moins performantes pour accueillir des universités non participant aux projets 985 et 211.

Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :