Le développement professionnel des enseignants chinois en mathématiques dans l’enseignement secondaire

En août 2015, le ministère de l’éducation chinois a publié un document sur la promotion des enseignants chinois dans l’enseignement primaire et secondaire. Il unifie le système de classement entre les enseignants du primaire et du secondaire en trois niveaux professionnels. Le rang senior comprend les enseignants expérimentés, le rang intermédiaire des enseignants de niveaux 1, 2 ou 3. Par exemple, les enseignants seniors doivent satisfaire aux critères suivants :

  • Avoir des aspirations professionnelles élevées et des croyances professionnelles affirmées, posséder une solide expérience du métier d’enseignant et servir de guide dans le développement personnel des élèves, être un excellent conseiller et superviseur, et accomplir de grandes choses dans la réussite des élèves
  • Posséder une très bonne compréhension et maîtrise des contenus scolaires, avoir démontrer une grande performance dans l’enseignement et les apprentissages, démontrer son savoir faire et son style pédagogique
  • Avoir la capacité d’organiser et de guider des recherches sur l’éducation et l’enseignement, obtenir de bons résultats créatifs dans les idées sur l’éducation, la réforme des contenus, les méthodes pédagogiques, et leurs applications pratiques, et exercer un rôle de démonstration et de pilotage
  • Contribuer de manière exceptionnelle à tutorat et à la formation des enseignants de niveau 1, 2 ou 3, maintenir une forte réputation dans l’enseignement de sa discipline, et être très bien reconnu comme un expert
  • Avoir un niveau licence ou au-delà, et avoir été enseignant avancé pendant plusieurs années

Un enseignant de niveau 3 doit respecter les critères suivants :

  • Avoir une maîtrise basique des principes et des méthodes d’éducation des élèves
  • Avoir une connaissance éducative, pédagogique et psychologique et maîtriser les contenus disciplinaires et pédagogiques de sa matière d’enseignement, et être capable de l’enseigner
  • Avoir un niveau d’associé ou au-delà et au moins une année de confirmation comme enseignant

 

Ces nouvelles orientations, si elles s’appuient sur les textes réglementaires précédents, insistent aussi sur la moralité des enseignants, leurs réalisations pratiques, et leur expérience, et mettent moins l’accent sur les compétences académiques. Elles suggèrent la mise en place d’un système d’évaluation composé d’un panel d’experts comprenant à la fois des experts du domaine et des enseignants expérimentés.

 

Le système de développement professionnel des enseignants de mathématiques comprend : des programmes d’accompagnement à l’entrée dans le métier, des programmes de reeherche-action sur les pratiques pédagogiques, des programmes de mis en à niveau des certifications, des programmes de formation aux nouveaux programmes scolaires, et des programmes de formation à la maîtrise.

Les pratiques de mentorat : un nouvel enseignant se voit attribuer un mentor qui va l’accompagner au quotidien dans ses premières années professionnelles à partir d’un contrat formel qui définit les responsabilités de l’un et de l’autre, l’apprentissage entre pairs étant toujours tourné vers la recherche de solutions innovantes

 

Les pratiques de recherche sur la pratique : elles prennent la forme d’une enquête à plusieurs sur les pratiques pédagogiques avec l’idée de confronter la théorie et la pratique, et d’enrichir les pratiques d’enseignement et les situations d’apprentissage

 

Les activités plus routinières comme la préparation commune des leçons en classe et des évaluations des élèves à chaque niveau de scolarité ou par discipline

 

L’organisation régulière d’olympiades permettant aux enseignants de tester et de comparer leurs méthodes pédagogiques, et aux meilleurs d’entre eux de continuer la compétition à l’échelle régionale et nationale, avec de fortes chances d’être promu dans la carrière. Ces leçons exemplaires sont particulièrement valorisées en Chine.

 

Les nouvelles formes de développement professionnel insistent de plus en plus sur la structuration de communautés professionnelles ou communautés de pratiques à l’échelon local mais aussi le développement de pratiques collaboratives sur plusieurs cycles de formation, l’étude de la leçon ayant tendance à se développer fortement avec une centration de plus en forte sur les compétences pédagogiques de l’enseignant.

 

Des programmes de formation « expert » sont aussi conçus pour les enseignants qui développent de bonnes pratiques pédagogiques dans la classe et ont su faire valoir leur expertise en dehors de leur classe et de leur établissement scolaire.

 

Huang R. ; Peng S., Wang L.,  Li Y. (2010)  Secondary mathematics teacher professional development in China” in F/K/ S/ Leung & Y. Li (Eds.) Reforms and issues in school mathematics in East Asia, Rotterdam, Sense, pp. 129-152

Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :