Le centre Franco-chinois de l’innovation en Éducation à l’Université Normale de Beijing visite École expérimentale franco-chinoise à Beijing

Le 6 juin 2018, le centre Franco-chinois de l’innovation en Éducation (CFCIE) à l’Université Normale de Beijing et l’ambassade de France en Chine se sont réunis à l’École Expérimentale Franco-Chinoise de Beijing (EEFC), où les trois instituts ont échangé leurs points de vue sur la manière de mener plus efficacement les échanges et les coopérations.

Le directeur de l’EEFC, Sun Jigang a d’abord donné une introduction détaillée sur la construction de l’école, la direction de son développement, ses objectifs de formation et la culture du campus etc. L’EEFC (d’origine deuxième école thermale) est une école en projet, amicale et coopérative, entre le Comité d’éducation du district de Haidian et le district scolaire de Versailles en France. L’école a mis en valeur les caractéristiques du français en mettant l’accent sur cinq aspects : la culture humaniste, la poursuite de l’ouverture et de l’innovation, la formation des compétences de base, le perfectionnement des classes et la conception d’un campus intelligent. Le directeur Sun Jigang a déclaré que cette école fonctionne selon un système cohérent qui considère la langue française comme la première langue étrangère, alors que l’enseignement du français langue étrangère est de plus en plus reconnu par la société chinoise. Néanmoins, l’école aussi fait face à certains défis comme l’amélioration de la qualité de l’équipe enseignante, la planification et le développement au lycée. Il espère que le centre (CFCIE) et l’école étudieront et exploreront conjointement de nouvelles idées pour mieux gérer l’école.

Par la suite, le professeur associé Min LIU, directrice du CFCIE de l’Université Normale de Beijing, et le professeur Romuald NORMAND, titulaire de la CFCPE (Chaire franco-Chinoise sur les politiques d’éducation) en France, ont présenté respectivement la mission du centre et les projets de recherche réalisés. Le centre a exprimé sa volonté de prendre l’enseignement du français langue étrangère comme la base de projets de recherche pour coopérer dans divers domaines tels que la formation des enseignants, la construction des programmes d’enseignement et le développement de l’apprentissage des élèves.

Madame Yalin PEI, commissaire de la coopération linguistique et éducative de l’ambassade de France, a présenté les projets à venir du CFCIE qui visent la formation de talents de haut niveau, et elle a également encouragé les deux parties à mener une coopération approfondie dans différents domaines afin de donner un exemple pour la coopération future dans le domaine de l’éducation de base en Chine et en France.

 

Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :