La vie scolaire dans les écoles à Pékin

L’essence du collectivisme est une constante du système chinois de valeurs et elle a été intégrée comme code de conduite. Encore aujourd’hui, les chinois valorisent le pouvoir du groupe tout en cherchant à développer des relations interpersonnelles selon une considération réciproque. L’école est considérée comme une « petite société » et les élèves qui sont dans une même classe doivent apprendre ensemble mais aussi participer à des activités hors des enseignements en participant à la vie scolaire et en défendant l’identité collective de leur établissement, et plus encore de leur pays.

Ces attentes s’expriment à travers des mots d’ordre comme « largeur d’esprit », « auto-discipline », « intégrité morale » mais aussi « effort », « persévérance », « effort » dans le travail. Souvent le badge de l’école incarne ses valeurs à travers des couleurs différentes comme par exemple le rouge pour symboliser l’éducation morale, le bleu pour les fondations de l’éducation, l’orange pour la vie scolaire, etc. Les mots d’ordre sont aussi posés sur les murs de l’école pour rappeler ses principes aux élèves, voir sur le mur d’entrée du bâtiment. Chaque école possède aussi sa propre chanson qui contribue à son image et à sa réputation. Cette chanson est particulièrement valorisée au cours des cérémonies.

Le port de l’uniforme est aussi le reflet de la culture chinoise. Les élèves doivent le porter au moins pour trois raisons : leur rappeler leurs obligations pour l’étude, renforcer la bonne gestion des élèves parce que chacun peut être facilement rattaché à une école, donner le sens du collectif et de l’appartenance à un même établissement.

Mais les classes ont aussi invités à développer leur propre culture sous la forme de mots d’ordre, de badge, voire d’uniforme. Chaque classe est donc différente mais elle détermine fortement la socialisation des élèves et leur identité sociale. Pour renforcer ce sentiment unitaire commun, il existe des cérémonies de lever du drapeau comme nous l’avons déjà mentionné dans un texte précédent. Quand plus de 1000 élèves assistent à la cérémonie, cela frappe nécessairement les esprits.

En plus de ces cérémonies, les instructions officielles prescrivent des rencontres régulières au sein des établissements scolaires et des classes pour discuter de questions morales et décider d’actions en commun. Elles prennent des formes différentes : jeu de rôles, questions et réponses, comptes rendus spécifiques, festivals et célébrations, expériences sur le vif, échanges, démonstration de talents, débats, divertissements, bilans d’activité, etc.

La plupart de ces rencontres sont gérées par les élèves eux-mêmes : elles permettent de renforcer les liens entre eux mais aussi avec les enseignants. Les élèves peuvent apprendre entre eux, s’entraider, et s’engager complètement dans la gestion de la classe. Cela contribue à un environnement positif et une bonne cohésion.

Gu, M., Ma, J., & Teng, J. (2017). Portraits of Chinese schools. Singapore, Singapore: Springer.