La tendance de l’apprentissage dans la classe en Chine : passer de l’imitation à la créativité

La méthode d’apprentissage par imitation est souvent passive, elle contraint élèves à reproduire les contenus nouveaux récemment acquis et à les stocker au sein de leur structure cognitive. Cette modalité d’apprentissage est moins exigeante pour les enseignants, mais plus efficace que d’autres méthodes. C’est la raison pour laquelle elle est devenue la principale méthode d’enseignement en Chine, notamment dans le secondaire pour les contenus intensifs et difficiles à acquérir (Fang, 2019). Néanmoins, cette façon d’apprendre ne favorise pas l’autonomie et l’envie des élèves.

Anderson et Krathwohl (2001), avaient résumé la taxinomie de Bloom en six niveaux cognitifs d’apprentissage permettant aux enseignants de situer le niveau de compréhension des élèves : mémorisation, compréhension, application, analyse, évaluation et création. Fang (2019) pense qu’il est important de suivre la loi de la compréhension humaine et de créer diverses situations d’apprentissage pour que les élèves explorent et analysent leurs acquis afin de découvrir des nouvelles connaissances et de créer des exercices par eux-mêmes. Dans cette perspective, l’apprentissage en classe devient un processus de créativité.

Fang (2019) propose d’utiliser cette loi de « mise en pratique-acquisition de connaissances – reformulation de la pratique et reformulation des connaissances ». En utilisant les relations entre vérité et erreur, les élèves peuvent réfléchir par eux-mêmes selon un processus de « mise en pratique » et « reformulation de la pratique », puis découvrir ainsi la vérité. Cela permet non seulement aux élèves de cultiver une vision scientifique, mais aussi de développer une pensée critique, et cela permet également d’approfondir leur compréhension des connaissances en jeu.

 

 

Résumé par Yingdong LIU

Centre Franco-chinois de l’innovation en Éducation et

Chaire Franco-Chinoise sur les Politiques d’éducation en Europe

Référence :

FANG Chaoping (房超平)(2019), « Transformer l’imitation à la création: l’apprentissage en classe deviendrait un processus créatif» (变接受模仿为发现创造:使课堂学习成为创造过程) sur Réseau de nouvelle sur l’éducation chinoise (中国教育报). Repéré à http://www.jyb.cn/rmtzgjsb/201904/t20190408_223524.html

Anderson, L. W, Krathwohl, D.R., eds. (2001). A taxonomy for learning, teaching, and assessing: A revision of Bloom’s taxonomy of educational objectives. Allyn and Bacon.

Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :