Former les enseignants aux compétences du XXIe siècle à Singapour.

A Singapour, beaucoup de conseils et d’associations ont travaillé avec le gouvernement, comme avec le Conseil National de la Recherche, pour mettre en œuvre un projet de développement des compétences à l’enseignement et l’évaluation pour les enseignants au XXIe siècle. Le cadre élaboré donne une place fondamentale à trois domaines de compétences : cognitives, interpersonnelles, et interpersonnelles, notamment pour cette dernière les compétences à collaborer et à communiquer verbalement et visuellement. Il définit aussi des compétences que l’élève doit posséder pour devenir une personne confiante, un apprenant auto-dirigé, un contributeur actif, et un citoyen concerné. L’accent est mis sur des valeurs centrales : résilience, responsabilité, respect, intégrité, bienveillance et harmonie. Elles sont renforcées par des compétences dans l’apprentissage social et émotionnel : attention à soi, auto-gestion, attention aux autres, gestion des relations et prise de décision responsable.

Ce cadre des compétences a contribué à fortement réorienter les programmes scolaires, la pédagogie et l’évaluation par le ministère de l’éducation. Avec l’aide de l’Institut National de l’Education, les écoles ont pu bénéficier d’une relative autonomie pour mettre en œuvre ce cadre tandis que des points de références et normes communes étaient définies par le ministère. Les programmes de formation des enseignants ont été également revus pour donner place à des environnements d’apprentissage professionnel favorables au développement de pratiques pédagogiques innovantes centrées sur ces nouvelles compétences : une centration sur l’apprentissage des élèves, des méthodes d’enseignement de résolution de problèmes, des évaluations actives utilisant études de cas et portefolios, inspirées des meilleures pratiques parmi les enseignants expérimentés.

Le système de management de la performance et d’évaluation des enseignants considèrent trois dimensions à évaluer : la pratique professionnelle, le leadership et le management, et l’efficacité personnelle. La formation des enseignants est conçue comme un voyage dans le développement professionnel qui lui permet d’acquérir ses compétences tout au long de sa carrière. Ce modèle de développement professionnel est fortement centré sur des valeurs. La première est la centration sur l’apprenant, selon l’idée que tous les élèves peuvent apprendre alors que les enseignants sont invités dans les cours de psychologie à réfléchir sur la manière dont les élèves apprennent. La seconde valeur correspond au développement de l’identité de l’enseignant qui doit faire preuve d’intégrité et de professionnalisme dans sa pratique mais montrer aussi sa fraternité avec ses collègues, notamment en prêtant serment et allégeance au sein de l’académie de enseignants de Singapour, selon la formule suivante :

« Nous, enseignants de Singapour, nous faisons le serment que :

Nous serons authentique dans notre mission d’apporter le meilleur à nos élèves

Nous serons exemplaires dans l’exercice de nos devoirs et responsabilités

Nous guiderons nos élèves pour qu’ils deviennent de bons et d’utiles citoyens de Singapour

Nous continuerons à apprendre et à transmettre l’amour de l’apprentissage à nos élèves

Nous gagnerons la confiance, le soutien et la coopération des parents et de la communauté de façon à être capable d’achever notre mission

 

Les enseignants écoutent aussi généralement un discours inspirant de l’un des meilleurs enseignants récompensés par un prix pour son œuvre au service de l’apprentissage des élèves et âgé de 30 ans au plus. A la fin de la cérémonie, un compas est remis aux enseignants pour les guider dans leurs premières étapes professionnelles.

Le troisième type de valeurs se centre sur le professionnalisme de l’enseignant et l’encouragement à participer à des groupes de projet et un apprentissage collaboratif, notamment dans les programmes de communautés d’apprentissage professionnel mis en œuvre par l’Institut National de l’Education.

L’enseignant, pour son voyage dans le développement professionnel, dispose d’un carte mentale qui détaille exactement quels sont les programmes qui lui permettra d’acquérir ces valeurs et ses compétences, tandis qu’un coordinateur l’aide à se repérer et construire son parcours parmi les 300 cours qui sont dispensés par l’Institut National d’Education. Ce voyage se fait à travers une plate-forme électronique en ligne qui permet à l’étudiant de visionner sa progression dans la formation initiale.

Les enseignants doivent aussi participer à deux programmes obligatoires : un programme en immersion expérientielle au sein de leur communauté professionnelle, et un programme en ateliers de deux jours hors de leur institut de formation centré sur leur développement personnel et professionnel. Les étudiants participent au premier projet avec l’aide d’un facilitateur et ils doivent aussi présenter des posters de leurs activités au cours d’une petite cérémonie montrant les apprentissages qu’ils ont réalisé avec leurs pairs. L’autre programme consiste à partager leurs émotions et leurs aspirations avec leurs pairs en partageant différentes expériences et perspectives. A la fin, les étudiants ont une meilleure compréhension des approches innovantes développées au sein de l’Institut National de l’Education.

Les programmes de formation visent aussi à produire des enseignants réflexifs qui sont des instructeurs efficaces et des facilitateurs de l’apprentissage, ainsi que de bons médiateurs et designers des environnements d’apprentissage.

La responsabilité de l’apprendre est transféré de l’enseignant à l’élève (du formateur à l’étudiant futur enseignant) dans la mise en œuvre de démarches de résolution de problèmes et de conduites de leçon qui sont gérées par les étudiants eux-mêmes, sous le regard des formateurs. Les futurs enseignants sont formés aussi à développer des solutions numériques dans leur enseignement comme la classe inversée ou d’autres pédagogies permettant d’utiliser les outils numériques les plus avancés. Les étudiants sont formés aussi aux techniques de l’évaluation, notamment l’auto-évaluation des élèves, le développement de tests, et l’usage et l’interprétation des données. Des ressources en ligne sont mis à leur disposition pour parfaire leurs connaissances et compétences en ce domaine. Les classes ont été réaménagées pour permettre aux enseignants de développer des innovations pédagogiques en lien avec les outils numériques et de comprendre les enjeux des classes collaboratives et de l’enseignant comme « facilitateur » des apprentissages. Ainsi, les tables sont reconfigurées pour faciliter le travail de groupes mais aussi les connexions aux outils numériques (tablettes, portables, tableau numérique, vidéo projecteur, etc.).

Sources:

Ministry of Education, Singapore (MOE), Singapore’s teacher’s pledge

National Institute of Education (NIE), Singapore, a teacher education model for the 21st century

National Institute of Education (NIE), Singapore, TE21 student teachers’ learning journey and mindmap

Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :