Comment sortir de sa zone de confort en maternelle pour une meilleure évaluation des enfants : regards de Chine

(Traduction par Yingdong LIU, CFCPE /CFCIE)

 

L’information, la mise en réseau et le développement rapide de l’intelligence artificielle affectent notre éducation et mettent constamment en avant de nouvelles exigences. Comment soutenir l’apprentissage et le développement des enfants par le biais d’une évaluation efficace, et comment aider les enfants à former les capacités principales d’adaptation à la société de demain, sont des problèmes difficiles auxquels les enseignants en maternelle doivent faire face.

Face à de nouvelles circonstances et à l’inconnu, il n’est pas facile d’apporter des modifications à un premier travail initial à cause de la peur et la volonté de ne pas prendre de risques. Néanmoins, le fait de se réfugier dans sa zone de confort peut conduire à la dégradation des capacités d’apprentissage et d’innovation. C’est la raison pour laquelle les enseignants en maternelle devraient quitter leur zone de confort, changer leur vision de l’évaluation, ajuster les méthodes pour évaluer, promouvoir l’évaluation collaborative, améliorer leurs propres compétences professionnelles, et réaliser une évaluation efficace.

 

Changer la vision d’évaluation des enfants : se concentrer non seulement sur les connaissances et les compétences, mais aussi sur les facteurs non intellectuels.

Pour soutenir efficacement l’apprentissage et le développement des enfants, nous devons d’abord modifier notre visée d’évaluation. Le guide officiel « Guide d’apprentissage et de développement pour les enfants de 3 à 6 ans » propose de faire attention au développement global et harmonieux des enfants, et de respecter les différences individuelles dans leur développement. Les enseignants en maternelle doivent être en mesure de définir précisément les objectifs de l’apprentissage et du développement des enfants, et de former leurs dispositions

et capacités nécessaires pour répondre aux besoins de l’apprentissage tout au long de la vie et leur développement social. Ceux-ci sont plus important que l’acquisition des connaissances et des compétences.

L’orientation vers l’enseignement dès l’école primaire et l’éducation centrée sur l’examen engendrent une recherche systématique de « l’apprentissage précoce » et de « l’avancement des études » en Chine. De nombreux enseignants chinois en maternelle se sont habitués à rester dans cette zone de confort en se fondant sur l’évaluation des connaissances et des compétences, mais en ignorant les facteurs non intellectuels comme le développement social et émotionnel, la capacité de réflexion et de résolution des problèmes.

Les évaluations traditionnelles s’appuient souvent trop sur la comparaison avec les autres élèves ou sur celui qui n’atteint pas les objectifs. Les enseignants en maternelle devraient promouvoir le développement global et harmonieux des enfants sous différents angles, et transformer les prétendus problèmes et défauts des enfants en qualités. Ils devraient également mieux soutenir et guider chaque enfant pour qu’il passe d’un niveau à l’autre.

 

Ajuster sa méthode d’évaluation : pour une évaluation globale, ouverte et pluraliste en situation réelle.

Les enfants possèdent cent langages et façons de penser, de jouer et de parler. Les enseignants ne peuvent pas s’appuyer sur leurs propres préférences personnelles et leur propre niveau cognitif pour les évaluer. Ils devraient plutôt quitter leur zone de confort et faire attention aux qualités personnelles des enfants, leurs intérêts et leurs relations interpersonnelles afin d’utiliser diverses méthodes d’évaluation.

Alfred North Whitehead, théoricien britannique de l’éducation, a dit un jour : « L’éducation n’a qu’un thème, c’est une vie colorée ». Il faudrait apprécier la valeur des jeux et de la vie des enfants, créer un environnement éducatif relativement riche, maximiser le soutien et répondre aux besoins des enfants afin qu’ils acquièrent de l’expérience par la perception directe, les pratiques et l’expérience réelle. L’évaluation devrait être liée aux intérêts, aux

capacités et à l’avenir des enfants, ce n’est que par la vie et l’apprentissage dans le monde réel que les enfants font preuve de plein de vitalité. Les enseignants en maternelle peuvent capitaliser les contenus d’évaluation des enfants à différentes occasions et différents moments par l’observation, la discussion, l’exposé, l’évaluation par les pairs, l’auto-évaluation, le carnet scolaire, etc., afin de réaliser une évaluation globale de l’apprentissage et du développement.

 

Promouvoir l’évaluation collaborative : impliquer véritablement les co-évaluateurs dans le dialogue sur les réformes.

Afin de soutenir efficacement l’apprentissage et le développement des enfants, les enseignants en maternelle devaient commencer à promouvoir l’évaluation collaborative. Les enseignants pourraient travailler avec des enfants, leurs pairs, les parents et d’autres enseignants pour établir un système d’évaluation en commun. Ce serait mieux que les co-évaluateurs participent réellement au dialogue sur les réformes de l’évaluation et au brainstorming nécessaire dans un climat de soutien mutuel et de respect.

Les enfants apprennent avec leurs pairs, leurs apprentissages et leurs évaluations sont donc inséparables. L’évaluation par les pairs encourage les enfants, car, par cela, les enfants sentent que leurs actions sont valorisées et comprises. Ils peuvent apprendre à s’écouter et s’entraider ; Plus la participation des parents à l’apprentissage et à la vie des enfants est élevée, plus il est probable que leurs enfants réussiront. L’école maternelle et l’éducation familiale doivent se répondre, s’éclairer et se développer mutuellement. Les enseignants devraient promouvoir la participation des parents, explorer ensemble les intérêts et les capacités des enfants et stimuler leur potentiel par l’évaluation, développer les talents de ces derniers et combler leurs lacunes ; Les enseignants devraient également prêter attention à l’évaluation des autres enseignants, organiser en commun les apprentissages. Et par les apprentissages, favoriser la communication, l’amélioration de la compréhension mutuelle, l’approfondissement de l’amitié pour donner plus d’occasions aux élèves. Lorsque les membres de l’organisation participent à l’évaluation, les enfants sont dans une situation sociale plus favorable à l’intégration des connaissances, au développement de la résolution de problèmes et à la créativité.

Comment faire une évaluation efficace ? Il n’existe pas de modèles ou de méthodes universelles prêtes à l’emploi. Il est nécessaire que les enseignantes en maternelle soient activement à la recherche d’actions concrètes. Face à l’éducation de demain, plus nous accumulons rapidement de l’expérience, plus nous contribuons au développement à long terme des enfants et au développement professionnel des enseignants. Les enseignants en maternelle doivent être créatifs et motivés pour expérimenter et s’engager dans des situations réelles, étudier l’action en situation, et l’évaluation en cours d’action.

Source :
Extrait de l’article de GUAN Lühua (管旅华) « sortez de la zone de confort pour une évaluation efficace » (走出舒适区做有效评价) sur Réseau de nouvelles sur l’éducation chinoise, repéré à http://www.jyb.cn/rmtzcg/xwy/wzxw/201902/t20190203_213393.html

Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :