Auto-évaluation de l’établissement scolaire (1) Analyser les données de l’établissement, de l’école

Il existe une grande variété de données actuellement disponibles dans les établissements ou les écoles. Cela comprend les données transmises par des institutions extérieures comme la DEPP ou le Rectorat. En outre, il existe des données propres à l’organisation scolaire. Avec autant chiffres, il peut être difficile de savoir avec lesquels commencer. En effet, une décision clé pour les directeurs d’école et les chefs d’établissement est de déterminer celui ou celle qui va être capable d’utiliser ses données parmi les membres de la communauté éducative.

Un directeur ou une équipe de direction peut simplifier ces données en travaillant avec les enseignants. Celui ou celle qui cherche à résoudre un problème spécifique peut se limiter à un petit nombre de données et donc le choix est encore plus décisif.

Une fois les données identifiées, elles doivent être utilisées. Beaucoup de pédagogues trouvent l’analyse des données effrayante et à bien des égards la compréhension et l’usage des données est un peu comme apprendre une langue étrangère.

Pour commencer, c’est très intimidant, parce que vous ne savez pas par où commencer, mais, une fois que vous apprenez quelques trucs, vous commencez rapidement à faire des liens et à mieux comprendre l’information chiffrée. Tout comme lorsque vous vous déplacez dans une ville étrangère, vous n’avez pas besoin de comprendre le passé du subjonctif de la langue du pays pour découvrir la ville. Il en va de même pour réaliser votre propre analyse des données, vous n’avez pas besoin de savoir comment les valeurs ajoutées sont calculées.

Dans la plupart des cas, les enseignants ne sont pas habitués à utiliser des données même si certains les utilisent pourtant en classe. Celles-ci peuvent toutefois être utiles pour mettre fin à de fausses croyances, corriger des erreurs d’interprétation, et donner une dimension plus objective à la démarche d’auto-évaluation.

Posez-vous les questions suivantes :

1 Quelles données sur mon école ou mon établissement peuvent être utiles ?

2 Quels sont les données dont nous disposons actuellement ?

3 Quelles dimensions du fonctionnement de l’école ou de l’établissement scolaire pouvons-nous analyser avec ces données ?

4 Quelles sont les autres données qu’il serait nécessaire d’obtenir pour améliorer notre analyse ? Doit-on les produire nous-mêmes ?

Adapté de Ainsworth, P. (2010). Developing a self-evaluating school: A practical guide. A&C Black.