Rencontre avec la ministre française de l'enseignement supérieur et de la recherche

Le 24 février 2019, LIU Min, directrice du Centre Franco-Chinois pour l’Innovation en Education (CFCIE), professeure associée à l’Universitaire Normal de Beijing, experte pour le ministère de l’éducation chinois, a été invitée au dîner avec Mme Frédérique Vidal, ministre français de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Les discussions ont porté sur les activités du CFCIE et la comparaison entre les deux systèmes d’éducation français et chinois. Cela marque une nouvelle étape dans le développement de la coopération entre les deux pays impulsée depuis la création du CFCIE en 2015.
La série de conférences organisées conjointement par le Centre franco-chinois de recherche en sciences sociales de Tsinghua (CFC), le département de sociologie de l’Université normale de Pékin (BNU) ainsi que le Centre franco-chinois pour l’innovation en éducation (CFCIE) basé à BNU a débuté lundi 27 mai 2019 à BNU par une cérémonie d’ouverture qui a notamment accueilli Jean-François Doulet, attaché du secteur de coopération universitaire et scientifique de l’Ambassade de France en Chine.
Lors de cette séance introductive, Jean-François Doulet a rappelé le soutien de l’Ambassade de France en Chine à la recherche en sciences sociales en Chine et l’importance accordée aux échanges franco-chinois en la matière. Particulièrement intéressé par la sociologie pragmatique, Mr. Doulet précise que celle-ci s’inscrit dans le contexte de mondialisation après les années 1980 et vient enrichir la sociologie française plus connue de Bourdieu et de Foucault. Mouvement touchant de nombreuses autres disciplines et plaçant le terrain et l’enquête au cœur de cette sociologie, Mr. Doulet est ravi de voir Laurent Thévenot, l’instigateur du mouvement avec Luc Boltanski, participer à cette série de conférences.
Liu Min, co-directrice du CFCIE, a mis l’accent sur la coopération franco-chinoise en science sociales et les différentes collaborations visant à faire avancer la recherche, promouvoir l’échange de connaissances et ainsi mieux faire connaître la sociologie française en Chine, et inversement.
Florence Padovani, directrice du CFC, après avoir remercié toute l’équipe de BNU pour l’organisation, ainsi que tous les élèves et professeurs présents dans la salle, a également apporté ses remerciements aux collègues américains qui ont grandement contribué à la diffusion de la sociologie française grâce aux nombreuses traductions faites vers l’anglais. Comme elle l’a souligné, cette série de conférences sera donc l’occasion d’aborder la sociologie pragmatique française sans passer par la traduction vers l’anglais, permettant ainsi de mieux saisir les concepts et principes qui structurent cette sociologie.
Fermer le menu